Alimentation et agriculture



La vision stratégique de WWF-Cameroun sur l’alimentation et l’agriculture

L’agriculture, pilier de l’économie du Cameroun, emploie environ 70% de la population économiquement active, et génère 80% de la contribution du secteur primaire au PIB du pays. Elle fournit aussi 1/3 des revenus en devises, et 15% des ressources budgétaires du Cameroun. Malgré ce potentiel énorme, l’agriculture camerounaise fait face à une pléthore de défis, ce qui compromet de fait la capacité du pays à satisfaire ses besoins alimentaires en expansion. La Stratégie de Développement du Secteur Rural de 2005 a été adopté avec l’objectif de répondre à certains de ces défis pour parvenir à la sécurité et l’autosuffisance alimentaires au bénéfice des ménages, contribuer à la croissance économique, générer des devises et des emplois, augmenter les revenus des producteurs ruraux – améliorant ainsi leurs conditions de vie – et assurer une meilleure utilisation et la gestion durable du capital national comme base de production.

La vision de WWF en matière d’Alimentation et d’Agriculture
  • Les systèmes alimentaires qui tablent sur le potentiel agricole de l’Afrique, maire préservent les fonctions essentielles de l’écosystème (capital naturel) sont nécessaires pour la durabilité et la résilience à long terme du climat, assurant ainsi la sécurité alimentaire à long terme, la subsistance, et des opportunités économiques pour les populations.
 
  • Cette vision se traduit par une pratique mondiale en matière d’alimentation, avec laquelle l’agriculture et l’aquaculture sont gérées de manière durable pour assurer la conservation de la biodiversité, la résilience au changement climatique, et profitent aux communautés rurales.
 
Notre vision est donc intimement liée aux Objectifs de Développement Durable.

Objectif 2: Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable;

Objectif 6: Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau;

Objectif 13: Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions;

Objectif 15: Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.  

Au Cameroun, WWF a, au cours des quatre dernières années, à travers son programme régional sur l’huile de palme, mis l’accent sur l’appui au gouvernement pour le développement d’une filière huile de palme durable.

Méthodes de travail de WWF:

Nous concentrons nos efforts.

À travers le monde, WWF concentre ses efforts sur l’atteinte de six objectifs majeurs – dans les domaines ci-après : les forêts, les océans, la faune, l’alimentation, le climat & l’énergie, et l’eau.
 
Nous luttons contre les causes.

Pour avoir des résultats de grande portée et durables, nous nous attelons lutter contre les causes profondes de la dégradation de l’environnement. WWF met l’accent sur trois vecteurs qui accentuent les problèmes environnementaux – Les marchés, la finance, et la gouvernance.
 
Nous tirons parti de notre expertise.

Le travail de WWF est mû par un réseau de professionnels dévoués, présent dans plus de 100 pays – y compris d’éminents scientifiques de la conservation, des experts en élaboration de politiques, des économistes, des avocats, et des experts en communication – qui travaillent ensemble, et avec des partenaires à tous les niveaux, afin d’atteindre les objectifs de WWF.
 
Nous constituons des partenariats solides
 
Une organisation ne peut toute seule réaliser le changement nécessaire. WWF collabore avec de nombreux acteurs aux niveaux local et mondial pour réaliser toutes ces ambitions. Ainsi, les communautés locales, les entreprises multinationales, les gouvernements, les ONG, les institutions financières, les agences de développement, les consommateurs et les chercheurs, sont-ils mis à contribution.
 


 
 
© T.Ngwene/WWF
Jardin potager d’une école pilote
© T.Ngwene/WWF

 
 
© Janet Mukoko/WWF
Agriculture bio dans la communauté Mbororo
© Janet Mukoko/WWF

 
 
© John Takang/EGI
Une plantation de palmier à huile villageoise a Bamuso, au Sud-Ouest Cameroun
© John Takang/EGI

 
 
© Durrel Halleson/WWF
Une adduction d’eau potable dans une communauté locale au Sud-Ouest Cameroun
© Durrel Halleson/WWF

 
 
© Aimé NKwembi
Un moulin artisanale d’huile de palme au Sud-Ouest du Cameroun
© Aimé NKwembi