REDD+



Au moment où le Cameroun est touché par le changement climatique – son économie et ses communautés – les 17,5 d’hectares de couverture forestière du pays offrent des opportunités de mitigation via des programmes tels que celui dénommé Réduction des Émission causées par le Déboisement et la Dégradation des Forêts (REDD+).

En conformité avec les objectifs fixés en vertu d’accords internationaux, le gouvernement camerounais s’est engagé à unir ses efforts en vue de réduire la déforestation et la dégradation de la forêt, promouvoir la conservation, la gestion durable des forêts, ainsi que l’amélioration des puits de carbone forestier.

Le gouvernement a encouragé les partenaires techniques et financiers à identifier les points chauds de déforestation et de dégradation de la forêt, et de proposer des activités visant à éliminer les vecteurs directs et indirects de ces menaces. 

Ainsi, WWF a récemment conclu avec quatre forêts communautaires, les initiatives PSE Ngoyla-Mintom, soutenues par l’UE, et s’attèle à présent à mettre en œuvre les initiatives REDD+ dans deux zones. Une étude de faisabilité est en cours dans la Région du Sud-ouest en du lancement d’un projet de développement REDD+. En partenariat avec la GIZ, WWF travaille à une initiative transfrontalière avec le Congo et le Gabon.
 
© WWF Cameroon
Vue arienne de la Forêt Ebo au Cameroun
© WWF Cameroon
 
© WWF Cameroon
Une vue du Parc National de Bakossi au Cameroun
© WWF Cameroon