Gestion des Zones Protégées (ZP)



Au Cameroun, toutes les terres appartiennent à l’État. La législation camerounaise prévoit que 33% du territoire national doit être classé Zone Protégée (ZP). Actuellement, 22% de ces 33% ont déjà été classés Zones Protégées, avec l’appui de WWF Cameroun, qui contribue aux efforts du gouvernement par la création et la gestion de 9 zones protégées et d’un block forestier à haute valeur de conservation.
 

En octobre 2017, WWF Cameroun a adopté une politique sur le commerce des espèces sauvages, laquelle va appuyer les efforts du gouvernement en matière de gestion des espèces sauvages dans les zones protégées.


WWF Cameroun est aussi s’emploie aussi à aider à la mise en œuvre de l’Engagement d’Arusha pour la gestion des ZP en Afrique, en abordant des questions clés telles que la valeur ajoutée des ZP, la gouvernance, l’efficience de la gestion, la performance et le suivi, ainsi que les droits et le respect des communautés.


Chez WWF Cameroun, nous avons la conviction que nous avons une rare opportunité – et responsabilité – de travailler avec le gouvernement pour assurer la gestion de réseaux de zones protégées représentatifs, résilientes face au climat, avec une délimitation claire avec d’autres modes d’exploitation, comme les zones où s’applique la GLRN, les forêts de production, etc.
 

WWF soutien le ministère de la Forêt et de la Faune dans la gestion de ses zones protégées à travers un Mémorandum d’Entente signé avec ce ministère.
 
© WWF Jengi
Un employé de WWF installe un camera piégé dans le Parc National de Nki au Sud Est Cameroun
© WWF Jengi
 
© WWF Jengi
Les staffs WWF pendant une mission de bio-monitoring au ceour du Parc National de Lobeke
© WWF Jengi